Un nouveau Contrat de Filière en faveur du livre

0
198
Vues

Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine ; Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine ; Vincent Monadé, président de Centre national du livre, établissement public du ministère de la Culture ; et Bruno Boutleux, président de l’Agence Livre Cinéma Audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine (Alca Nouvelle-Aquitaine), ont signé le nouveau contrat de filière du Livre, ce vendredi 6 avril à 18 heures à Bordeaux dans le cadre de L’Escale du livre.

Dans une logique d’harmonisation des dispositifs existants sur l’ensemble du territoire régional, et afin de proposer une politique de soutien au plus près des préoccupations des professionnels, la Région, en étroite collaboration avec l’État et les structures régionales pour le livre, a organisé en 2017 une vaste concertation des acteurs culturels. Cette concertation a mis en exergue les profondes mutations des industries culturelles et confirmé la nécessité de renouveler et d’approfondir la politique déjà menée.

Par cet accord-cadre 2018-2020, les partenaires souhaitent ainsi répondre de manière transversale aux évolutions de la filière du Livre et se fixent trois objectifs principaux :

  • la diversité de la création et une juste rémunération des auteurs ;
  • la professionnalisation et le développement des acteurs de la chaîne du livre;
  • l’aménagement culturel du territoire et l’accès à la culture.

Pour répondre à ces enjeux, le contrat de filière du Livre se décline en trois axes principaux : l’interprofession, les auteurs et la vie littéraire, l’économie du livre.

Interprofession

Le soutien à la formation, l’accompagnement juridique et un pôle “Ressources” seront mis en place par l’Alca Nouvelle-Aquitaine à destination de l’ensemble des professionnels de la filière du Livre.

Auteurs et vie littéraire

Les auteurs pourront bénéficier de bourses d’écriture ou de traduction, solliciter le fonds de soutien pour l’acquisition de matériel ou d’autres frais utiles à la réalisation de leur projet d’écriture. Les compagnonnages, associant un auteur et une structure dans le cadre d’un projet culturel au long cours, seront soutenus afin de valoriser le travail des auteurs néo-aquitains sur leur
propre territoire.

À noter enfin, une initiative expérimentale : le soutien à la mise en réseau d’espaces de travail partagés au sein des tiers-lieux, des médiathèques et librairies qui souhaitent être identifiés comme des lieux d’accueil pour les auteurs.

Économie du livre

Les maisons d’éditions indépendantes et entreprises de diffusion-distribution pourront bénéficier de soutien aux investissements nécessaires pour leur développement économique, et au titre de leur programme éditorial annuel. Les éditeurs et les agents littéraires seront accompagnés pour favoriser leur participation à des salons du livre en France et à l’international.

Les librairies indépendantes et les points de vente du livre pourront être soutenus pour les investissements contribuant à leur développement économique : création, transmission, reprise, réaménagement, extension, informatisation, enrichissement des fonds, offre numérique et programme d’animation.

À noter que le contrat de filière du Livre Nouvelle-Aquitaine est le seul en France à intégrer un dispositif d’aide à l’emploi pour les maisons d’édition et les librairies indépendantes.

Le contrat de filière sera abondé chaque année à hauteur de 800 000 € par la Région, 300 000 € par l’État, et 200 000 € par le Centre national du livre. À titre expérimental, le Centre national du livre s’engagera dans le soutien aux projets de compagnonnage à destination de la jeunesse, en plus de son soutien historique à la librairie indépendante.