[LAURÉATS 2017] Radio Musiques Actuelles et Culturelle en Charentes, projet porté par La Nef

0
53
Vues

En 2017, 3 appels à projets ont été lancés dans le cadre du Fonds Créatif Nouvelle-Aquitaine : « développement des coopérations professionnelles », « soutien aux labels structurants » et « dévealoppement numérique et nouveaux usages » .

Que sont devenus les projets lauréats ? Où en sont-ils de leur déploiement ?

Le Réseau des Indépendants de la Musique est allé à la rencontre de La Nef, scène de musiques actuelles à Angoulême et lauréat de l’appel à projets « développement des coopérations professionnelles » pour une « expérimentation d’un projet de radio culturelle en Charentes ». Point d’étape.

Rappel du projet en trois lignes :

La préfiguration d’une radio musiques actuelles et culturelle en Charentes s’est traduite par une étude et des actions en concertation avec des partenaires culturels, étudiants et socio-culturels locaux durant un an, ainsi que l’expérimentation d’une radio éphémère au Printemps 2018 nommée « BIM ! ». Radio Pulsar et Beaub Fm ont donc accompagné Musiques Métisses et La Nef dans cette démarche.

 

RIM : Quel a été l’élément déclencheur du projet ?

La Nef : Le diagnostic construit suite à la rencontre des acteurs culturels et associatifs locaux (de façon individuelle et collective), a conduit à mettre en avant une dynamique territoriale importante en termes culturels (nombreux acteurs, diverses disciplines, scène locale vivante) et à faire le constat d’une faible mise en avant de ses initiatives et d’un relatif isolement de chacune des pratiques.

Le Grand Angoulême représente aujourd’hui 38 communes à forte dimension rurale. Dans ce cadre, la Nef doit être un vecteur d’équité territoriale en menant une action culturelle fédérative et représentative de son territoire. Au-delà nous avons pu constater que la fréquentation de notre salle sur certaines esthétiques était moindre que dans des zones géographiques où émettent des radios diffusant des musiques actuelles alternatives ou en développement. Aujourd’hui 22 radios émettent sur notre territoire. Antennes locales de radios nationales généralistes ou musicales (Fun Radio, Virgin, NRJ, Skyrock, Chéri FM, RTL2), radios de proximité généralistes (Attitude FM) ou spécialistes (Mixx FM sur la dance), il n’existe pas de média dédié aux musiques actuelles en émergence ou peu diffusées dans les radios nationales. Enfin le Festival Musiques Métisses est un événement fédérateur qui rassemble un public populaire local et une structure qui propose également des projets d’actions culturelles à l’année (Caravane métisses, Média Métis,…). La ligne artistique défendue par Musiques Métisses est également quasi absente des médias émettant en Charente.

RIM : Où le projet en est-il aujourd’hui ?

La Nef : Actuellement, le projet arrive à la fin de la phase d’étude d’opportunité et de faisabilité menée par Artefact pendant un an. Le temps donc d’agrandir le comité de pilotages aux différentes personnes souhaitant s’engager dans ce projet. Le comité de pilotage passe donc de 6 à 13 personnes.

Le temps d’avoir une fréquence, nous travaillons sur des événements temporaires, la prochaine radio éphémère sera donc organisée en partenariat avec le CREADOC pendant le festival de la BD.

En parallèle, nous avons mis en place en ce début d’année, en partenariat avec l’Université de Poitiers, une option radio dans tous les cursus universitaire de l’IUT d’Angoulême.

RIM : En quoi l’aide accordée a-t-elle permis à votre projet de se réaliser ?

La Nef : Cette aide nous a permis de financer l’étude d’opportunité, la consultation des acteurs et l’organisation de la semaine éphémère.

RIM : En quoi ce projet permet-il de répondre à des besoins (de la structure, du territoire, ou du secteur) ?

La Nef : La Nef et Musiques Métisses en tant qu’organisateurs de spectacles vivants souhaitent améliorer la fréquentation de certaines dates à risque car sans tête d’affiche porteuse et/ou diffusée sur les médias nationaux. Les deux structures souhaitent que leur action de défrichage musicale puisse toucher un public plus large (nouvelles tranches d’âge, CSP plus larges) via une diffusion moins événementielle des esthétiques portées dans leurs projets artistiques. Par ailleurs, La Nef dans ses missions de création et d’accompagnement des pratiques amateurs et professionnelles souhaitent proposer aux artistes concernés une exposition plus large et plus régulière. La Nef et Musiques Métisses souhaitent également accroître leur politique d’actions culturelles sur le territoire charentais, notamment dans les espaces ruraux. En travaillant avec les autres opérateurs culturels (réseau de lecture publique, d’enseignement musical, acteurs de l’image,..), les publics s’élargissent mais une valorisation plus vaste de ces rencontres est attendue par les acteurs et les participants.

De plus, la vie étudiante Angoumoisine est étendue sur 3 campus qui ne communiquent jamais entre eux. Cette nouvelle radio serait l’occasion de créer le lien mais aussi de tester de nouvelles collaboration entre eux.

Enfin, ce projet serait aussi l’occasion de mettre en valeur toutes les belles initiatives locales qui manquent aujourd’hui de visibilité (musiques, illustration, animation, BD, théâtre, jeune public, économie sociale et solidaire…).

RIM : Comment aimeriez-vous faire évoluer votre projet ?

La Nef : A terme, l’idée serait d’avoir une fréquence à l’année avec une grille d’émissions au spectre large : de la musique à l’image, du monde étudiant à l’économie sociale et solidaire, de thématiques de politiques locales à l’expérimentation sonore. Ce média serait aussi un radio lab, lieu d’expériences et de rencontres pour les étudiants audiovisuels du territoire, et outil d’apprentissage pour les autres scolaires du territoire. Enfin le projet radio angoumoisin serait évidemment complété d’une interface multimédia pour faire la part belle aux écoles et entreprises de l’image présentes sur le territoire.

Typologie et rôle de chacun des partenaires dans le projet :

Structure de diffusion et d’accompagnement :

La Nef : scène de musiques actuelles, avec un fort amour pour l’image actuelle (mais scène de musiques et d’images actuelles ça n’existe pas) ; coordination budgétaire et administrative du projet, coordination et secrétariat du comité de pilotage, coordination de la semaine d’expérimentation

Festival :

Musique Métisses : festival annuel de musiques du monde ; participation au comité de pilotage, proposition de contenus durant la semaine d’expérimentation

Médias :

Beaub FM : radio associative catégorie A, membre du réseau Ferarock ; participation au comité de pilotage, organisation technique et animation de la semaine expérimentale

Pulsar : radio associative catégorie A, membre du réseau Campus ; participation au comité de pilotage, animation de la semaine expérimentale, création et animation des ateliers avec l’IUT


Un projet soutenu par le Contrat de filière musiques actuelles et variétés en Nouvelle-Aquitaine : État, CNV (Centre National de la chanson, des Variétés et du jazz) et Région Nouvelle-Aquitaine.

Avec le soutien du RIM (Réseau des Indépendants de la Musique en Nouvelle-Aquitaine).