Soutien à l’internationalisation de la filière musiques actuelles de Nouvelle-Aquitaine

0
357
Vues

PRÉSENTATION

En Nouvelle Aquitaine, le secteur des musiques actuelles se caractérise par une grande diversité d’initiatives et de modes d’organisations. De plus, elles associent souvent df’autres segments d’activités indirectes, qui étendent l’impact du secteur au-delà de leur cœur d’activités (solidarité, égalité, environnement, autres secteurs économiques et culturels).

Les enquêtes menées par le RIM, notamment dans le contexte post-COVID, démontrent qu’elles sont aujourd’hui particulièrement fragilisées car confrontées à des enjeux majeurs de gestion de crise, et de développement. Pour repenser leur avenir, elles doivent anticiper les évolutions du secteur, augmenter leur veille, et penser leur métier avec une approche trans-sectorielle : l’échelle européenne est l’une des réponses à ces problématiques.

L’enjeu du Contrat de Filière est de répondre aux défis économiques et sociaux de l’écosystème des musiques actuelles, en favorisant la mise en place de démarches transversales et de leviers d’amélioration. De nombreuses opportunités existent au niveau européen, mais les acteurs de la musique méconnaissent souvent ces dispositifs.

Le partenariat avec le LABA – Pôle de compétences territorial sur les financements européens dédiés aux industries culturelles et créatives, permet de favoriser l’internationalisation des acteurs des musiques actuelles en Nouvelle Aquitaine en répondant à quatre besoins :

1 • encourager les pratiques transversales et de coopérations, grâce aux partenariats internationaux qui favorisent les échanges humains, artistiques et commerciaux et qui peuvent représenter une source de développement,

2 • faire émerger de nouveaux marchés, au-delà du territoire d’implantation, pour soutenir la diffusion et l’export de la musique, la mobilité des artistes et des professionnels,

3 • innover et expérimenter grâce à la veille, sur les opportunités internationales, la recherche et le développement à l’échelle européenne, et la mutation des pratiques (notamment via le digital),

4 • lever des financements complémentaires aux dotations des collectivités territoriales, sur des sujets en adéquation avec les politiques européennes.

Au premier semestre 2020, le LABA a accompagné 15 projets portés par des organisations des musiques actuelles en Nouvelle-Aquitaine, pour un montant total levé de 3.868.000€.

En savoir +

OBJECTIFS

COMPRENDRE : identifier les fonds européens pour la culture (Creative Europe, Music Moves Europe, Erasmus+, FSE, I-pportunus, Cosme…) et les appels à projets dédiés à la gestion de la crise du au COVID19, savoir comment ils peuvent s’appliquer aux activités dans la musique

CONCEVOIR : définir les spécificités de la gestion d’un projet de coopération, ou d’un projet de développement local, faire grandir sa relation avec des partenaires européens, apprendre les méthodes d’ingénierie et de gestion nécessaires à un projet soutenu par l’UE

ANTICIPER : envisager les transformations digitales pour le passage à l’échelle européenne

RÉDIGER : apprendre à écrire des fiches projets calibrées, rédiger une réponse à un appel à projet européen, à le présenter en anglais

MOBILISER : organiser ses déplacements à l’étranger, inviter des partenaires, mettre en place des réunions de transferts de savoir, organiser la dissémination et la communication d’un projet

Article précédentTRANSFERT DE SAVOIR-FAIRE
PARTAGER